14 févr. 2011

Day 4 : Amour

Je me lève à midi. Je commence à prendre le rythme Vegas.
Et 5 minutes plus tard, je me dirige vers le Mirage pour me renseigner sur "Love" le spectacle circassien du cirque du soleil sur les Beatles. J'achète mon billet 120$ (ouaih ! c'est beaucoup), m'offre un bon gros burger au BLT à 16$ (ouaih ! c'est beaucoup) et m'assoit à une table 1/2 au Mirage


Mirage, blinds 1/2, cavé à 300 :

Je perds 50$ sur la première main avec flush vs flush, je suis heureux de vous dire que je perds le strict minimum d'ailleurs.
Puis je perds encore un peu avec QQ qui doit abandonner sur une turn A et trop d'action en face.
Un jeune con (a dick en anglais, traduction : une bite) s'assoit à table, il a de gros muscles, parle très fort, interpelle tout le monde, joue très agressif, prend le contrôle de la table, m'emmerde.
Mon Ipod et Johnny Cash m'aide à oublier cette présence désagréable à la table.
Je ne vais pas tarder à rentrer dans un coup contre lui :
Il fait une option à 4$.
Je suis au bouton et relance à 14 avec AhKs
Il call bien sur.
Flop : 3s3d2h
Il check.
Je cb à 20, il call.
Turn : Ad
Il check. Je check aussi.
River : 8h
Il donkbet 40. Je call.
Il ouvre 9s3h
Nice hand crétin.
Je suis devant un tapis de 160$.

Viens la délivrance de cette table maudite avec un set up en ma faveur : Ks7s vs 5c5d
sur un board : 7h7c5hTsKh
Toute l'action de la main se déroulant sur la river ;)

Je flopperai ensuite deux paires contre mon jeune idiot et lui reprendrais ce qu'il m'a pris. Très curieusement, il veut absolument qu'on devienne pote et me demande même mon adresse email. Je résiste à la tentation de donner celle d'Arthur et part poliment.
+95

Harra's, Tournoi turbo, 60$ :

Que dire de ce tournoi ? Ridicule est le mot. Pour résumé, (je m'en suis rendu compte après), la structure est prévue pour charcler 50 joueurs en 3 heures. C'est vous dire la boucherie intégrale. Rien à dire donc. Je sort au 4ème round de blinds.
-60$

Je me déplace juste d'une table pour arriver en cash game

Harra's, blinds 1/2, cavé à 250
table marrante, 2 chauve font le show à table, beaucoup de blagues. Je me glisse immédiatement dans l'ambiance. Pas de mains intéressantes à part peut être celle-ci :

Je limp utg AsKs
Utg +3 raise à 10. SB et BB call. Je reraise le bazar à 40.
Le raiser initial fold et SB et BB call :)
Il sont tout les deux un stack de 50 devant eux. Je vais donc aller à tapis peut-importe le flop.
Le flop : 9c7c2d
Ils check tout les deux, je les mets à tapis.
Seul la SB paye.
Turn : 3c
River : 8h
Je montre ma main, il muck.... WTF ?????
Je décide à partir de là de ne plus être surpris de ce que je vois aux tables à Vegas.

Un peu plus tard, je flopperai un carré de 4 et un nouveau High Hand jackpot à 50$
Je décaverai un peu plus tard parce que les chauves sont partis et que je m'emmerde à table.
+155

20 minutes plus tard, je me balade sur le trottoir de Las Vegas Boulevard et passe devant le O'shea's, un casino Irlandais. Il y a deux tables de poker devant les portes d'entrée, j'y jette un coup d'oeil distrait. Sur une des tables, il y a 6 japonais. Curieux. Ils semblent être amis. Je regarde une main et j'en vois deux partir à tapis sur la river avec A high et .... Q high. Ils se marrent bien. Je veux définitivement joué à cette table.

O'shea's, Blinds 1/2, cavé à 200 :
Les tables sont en plein courant d'air, des gros beaufs américains hurlent à la table de craps à coté, la musique est très forte, je n'entends pas les gens parler à table. Mais qu'importe, mon appétit de sang est éveillé et les brebis nippones sont grasses et dodues.
Après plusieurs questions, voici la raison de leur présence à table. Ils viennent du pays du soleil levant pour passer trois jours à Vegas. Ils font entre eux un petit jeu. Ils ont prévu de faire 3 sessions de poker, 3 sessions de BlackJack, 3 sessions de roulette, et 3 sessions de Craps. Il y a un système de points et celui qui a le plus de point à la fin du séjour remporte leur jackpot interne (1200$)
En ce qui concerne le poker, ils ont tous cavé à 100, celui qui a le plus gros stack marque 5 points, le deuxième, 4 points etc....
Le plus drôle dans l'histoire, c'est que pas un seul ne sait jouer.
Le moins drôle c'est que le challenge a déjà commencé depuis 30 minutes et qu'ils vont mangés à la fin du challenge dans 30 minutes. J'ai donc une demie heure pour me gaver le plus possible.
Challenge pour moi aussi donc. ça fait sourire les dealers de voir 6 japonais qui ne savent pas à jouer et un français la bave aux lèvres attendant, tapi dans l' ombre, avec un couteau.
Je payerais un tapis à 50 sur flop Td9h2h avec 8d9d
Il ouvre As3h. ça tient.
Je pousse un autre à tapis préflop avec 9h9c vs Ad4h
ça tient.
Et puis dernière main :
Je pars à tapis préflop avec KKvsTTvs77
ça tient encore.
Malheureusement pour moi, ils partent tous. Roooooffffflllll.
Mais c'était vraiment marrant, ma première véritable shark expérience.
+279

De toutes façons, il commence à être l'heure d'aller au spectacle. "Love"
Que dire ? Incroyable, exubérant, hallucinant, à couper le souffle, et comme Vegas, à la fin, c'est trop.
A force de spectaculaire, ils perdent mon attention. je finis presque par m'endormir en regardant les plus grands artistes de cirque du monde. Je sors un brin stone du spectacle. Il est 10h30 et revoilà mes sensations de flottement au milieu de la foule. J'ai envie d'aller dormir, je me sens mal dans mes fringues.
Mais comme je suis à vegas, je ne peux raisonnablement pas aller me coucher à 22h30. Je vais donc faire un tour à la poker room du Treasure Island.

Treasure island, blinds 1/3, cavé à 300 :
Je m"assoit juste à la gauche de deux très bons joueurs apparement amis, qui sous des airs négligeant pratiquent un très bon poker.
Le premier affrontement viendra quand ces deux zigotos vont payé le button traddle à 6 et je squeeze à 26 au cutoff avec AcTc.
Un des deux mecs me paye et donk bet à 40 sur un flop 6s8s6c
Je n'ai aucune envie de me faire sortir d'une main alors que j'ai très souvent la meilleure main. Je float call et prévoit d'attaquer la turn si il mollit.
La turn apporte un 2s et il ne mollit pas du tout.
Il envoie un bon gros 100. Mise qui ressemble tellement à un arrachage....
Je laisse tomber, ce que j'aurais d'ailleurs dû faire au flop. Décidément je vais avoir du mal avec ces mecs !
Heureusement je vais suffisamment toucher pour pouvoir me défendre.
Un gros pot en floppant Top2, un autre avec KK, et un troisième en floppant un set. Le tout en ayant la position sur des joueurs très aggro. Je réussit donc à faire de la nice value (ou plutôt, ils s'en charge eux même).
Et me voilà avec un tapis à 572. Je décide que ça suffit comme ça et que ces joueurs sont décidément trop bons pour moi. Je le leur dit d'ailleurs. Hit and run.
+272
Et je pars pour ma chambre. Hélas que le joueur de poker est faible face à l'appel irrésistible du jeu. En passant devant la poker room de l'IP, je peux pas m'empêcher de m'y asseoir. Surtout que les grands éclats de voix à la table m'indique une légère propension à la consommation d'alcool et au gamble.

Imperial Palace, blinds 1/2, cavé à 200 :
De fait, il y a de nombreux joueurs passablement éméchés, témoin cette main :
On raise à 15 sur mon button straddle, payé deux fois. Je reraise à 50 avec KK et suis call trois fois ;)
Pas d'action sur mon cb au flop.
Un joueur arrive à table, il est tellement cuit qu'il n'arrive pas à parler. Il s'assoit à ma gauche. Exemple de l'alcoolémie du personnage :
Tout le monde fold jusqu'à ma SB et j'ouvre AA !!!!
Je décide de tenter le tout pour le tout, je relance la BB de 2$ à 100 ! La BB qui ne s'était pas rendu compte que c'était à lui de parler somnole à moitié. Je le réveille et lui dit, tu dois payer 100$ ! Il s'exécute immédiatement sans regarder ses cartes.
J'essaie la même technique sur le flop en lui demandant de mettre son tapis mais malheureusement ça ne marche pas.

La table s'enflamme de plus en plus. Tout le monde est complètement bourré, sauf deux personnes à l'affût. Moi et un jeune Newyorkais. Tacitement, on ne s'agresse pas. On va même jusqu'à checker jusqu'au bout quand on est plus que deux dans le coup.
La table est tellement juteuse, c'est un carnage. Et c'est à ce moment-là que la fortune arrête de me sourire. Je ne touche plus une main pendant trois heures. Oh le long passage à vide ! Que d'échange de fonds. Mon Newyorkais se gave, il doit avoir 1600 devant lui. C'est complètement frustrant !!!! Et puis, vers 6h00 du matin, surgit cette petite merveille :
Utg bet 10.
J'ouvre Js9s et décide d'utiliser mon inaction des trois dernières heures en plaçant un 3bet à 26 !!!!
La SB et la BB call, Utg aussi. Pouf un pot à 104 vient de se former.
Le flop : Th9h7s
La SB bet 25, BB call, Utg call, et je raise le bazar à 80 !!!! Assez certain que personne n'a vraiment de main.
(Quoi c'est un peu ambitieux ? Vous étiez pas à la table, vous pouvez pas savoir :) )
Cela à comme effet de faire call la SB avec moults hésitations (un mauvais T, j'en suis certain), et la BB tangue, grimace et finit par partir à tapis pour 192 (vous pensez ce que vous voudrez, mais j'ai vu sa main aussi clairement que s'il l'avait retourné. Je le vois sur une PP88). Utg se couche et je vois la SB faire une grosse grimace en voyant le tapis de la BB. Je joue le tout pour le tout et envoie mon tapis pour beaucoup plus. Après quelques grimaces de plus, SB fold en montrant Ts4s
Et la BB montre un 8h8d . Je suis tellement content à plus d'un titre en voyant sa main !
Pas de trucs crades et je gagne ce pot complètement cramé avec juste une paire de neuf.

Je décide de réutiliser la fameuse technique du Hit and Run et sort de cette session complètement berzingue avec quelques dollars de plus en poche.
+730
Sur le chemin de ma chambre, en plein dans le casino, un noir très élégant m'accoste et me demande si j'ai passé une bonne soirée, je lui dit "oui merci et toi ?"; Il me demande ensuite si je veux des goodies (des petits plus). Je suis un peu fatigué, je ne lui réponds que par une mine interloquée. Il passe alors son doigt sous son nez deux fois en reniflant et répète "Goodies". Je comprends enfin et lui réponds que non merci ça ira.
je suis estomaqué par la présence d'un vendeur de schnouff en plein milieu du casino, des caméras et des security guard. Dieu que Vegas est malsain. Je vous développerais ça plus tard. Je vais me coucher, il est 6h30 merde ! Laisser moi souffler !
Je rentre dans ma chambre et nage un peu dans mes billets de 100$, puis m'endors....
...dans mes billets ! :)
Aujourd'hui : +1366
Banquerolle totale : +2159

3 commentaires:

  1. Ca donne envie de jouer et surtout d'y aller :-)

    RépondreSupprimer
  2. vivement la suite ! un plaisir à te lire

    RépondreSupprimer